Actions sur le document

Composition du Cortège

1. Les pompiers communaux

Leur position, en tête du cortège, rappelle la présence, depuis plus de cinq siècles, des corps liés à la vie communale (autrefois les écoles, les orphelins, les hospices).

2. L’aigle à deux têtes

L’Aigle est présent depuis la fin du 17e siècle. Il n’avait qu’une tête et accompagnait la confrérie des tailleurs. Bicéphale depuis la visite royale de 1854, il évoque les armoiries communales et danse aux sons de la musique de Meslin-l’Evêque.

Poids : 115 kilos + l'enfant Taille : 3,30 mètres

3. La barque des pêcheurs napolitains

Ce char de fantaisie, créé par la société chorale "Les Matelots de la Dendre", est apparu en 1856. Le « sauvage », enchaîné et agité, témoigne du goût de l’exotisme du 19e siècle.

4. Saint Christophe de Flobecq
Selon la Légende dorée, ce géant porte le Christ. Juché sur des échasses, il s'appuie sur un bâton fleuri. Réintroduit en 1976, il était présent dans la procession au 19ème siècle.

5. Les "Bleus"
Ces soldats sont les héritiers de l'ancienne confrérie des canonniers-arquebusiers. Sous les ordres de leur commandant, ils ponctuent leur parcours de salves.

6. Samson (attesté en 1679)

Ce personnage biblique porte la colonne du temple et la mâchoire d'âne. Depuis le début du 19ème siècle, il a adopté le costume français des « Bleus » qui l’accompagnent. Il est suivi par la fanfare de Moulbaix. Poids : 121,5 kilos - Taille : 4,30 mètres

7. Le Canon du Mont Sarah

Introduit en 1975, ce groupe évoque la révolution de 1830. La dentellière Marie Anne Leroy harangue ses compatriotes et tous entonnent un air de la "Muette de Portici'.

8. Le char de l'Horticulture

La déesse Flore trône au-dessus d'un parterre de fleurs et de nymphes. Ce char décoratif a été créé en 1850.

9. Ambiorix (attesté depuis le 18ème siècle)

Avant 1850, le géant des archers était connu sous le nom de Tyran. Par la suite, il se métamorphose en Ambiorix pour évoquer l'histoire locale et nationale tout en gardant son arc et ses flèches. C’est la fanfare d'Irchonwelz qui le fait danser.

Poids : 130,5 kilos – Taille : 3,75 mètres

10. Les hallebardiers

Ces soldats du 16ème siècle marchent dans le cortège depuis 1877. Ils escortent le char des Etats provinciaux depuis 1885.

11. Le char des Etats provinciaux

Acheté en 1885, ce char rappelle que les Etats provinciaux du Hainaut se sont réunis à Ath en 1572, alors que Mons, la capitale du comté, était aux mains des Orangistes.

12.  Le char de la Navigation au 16e siècle

Comme le précédent, ce char figurait, en 1885, au cortège des moyens de transport à Bruxelles. Cette barge évoque la liaison entre Bruges et Gand au 16ème siècle.

13. Mademoiselle Victoire (1793, 1860)

En 1793, une géante est créée pour célébrer les victoires autrichiennes sur les Français. La géante symbolise la ville d’Ath dont elle porte les couleurs. Elle est accompagnée par la fanfare de Lorette.

Poids : 130 kilos – Taille : 4,07 mètres

14. Le char de l'Agriculture

La déesse Cérès, entourée de paysans et de paysannes, trône parmi les gerbes de blé et les instruments agricoles. Créé en 1860, ce char présente son aspect actuel depuis 1905. Il évoque une activité économique majeure de la région.

15.  Le char d'Albert et Isabelle

Introduit dans le cortège en 1906, ce char rappelle aux Athois le règne des Archiducs Albert et Isabelle qui ont fait construire l'Hôtel de Ville entre 1614 et 1624.

16. Les hommes d'armes au 16e siècle

Ce groupe escorte le char d'Albert et Isabelle, sans doute depuis le début du 20ème siècle.

17. Le Cheval Bayard

Le destrier, avec les 4 fils Aymon, est attesté en 1462. Disparu au cours du 16ème siècle, il est réintroduit en 1948, à l'initiative d'une société de gymnastique locale, et réalisé par le sculpteur René Sansen. Seize porteurs le font danser avec la musique de Huissignies.

Poids : 632 kilos (+ enfants) – Taille : 6,30 mètres

18.  Le char des Neuf Provinces

Ce char a été conçu par le décorateur Govaert vers 1880. Une déesse, représentant la Belgique, est entourée par neuf demoiselles portant le blason des provinces.

19. Le groupe des cinq cantons

Les cinq cavaliers portent les fanions des cinq cantons faisant partie de l'arrondissement : Ath, Chièvres, Flobecq, Frasnes-lez-Buissenal, Quevaucamps.

20. Le groupe des 19 communes

Depuis 1997, de jeunes pages, portant les armoiries des 18 villages rattachés à la commune d’Ath en 1977, entourent le blason de la ville.

21. Le char de la Ville

Conçu en 1850, il est le successeur du char de la Ville qui figurait dans la procession depuis 1715. La déesse de la ville siège dans un temple au-dessus des personnalités qui ont illustré l'histoire de la cité.

22. Goliath (attesté depuis 1481) et sa femme (1715)

Le Philistin est accompagné du berger David. Goliath et sa femme effectuent leur danse traditionnelle en deux endroits bien précis : le pont du Moulin et le pont du Gâdre.

La fanfare Saint-Martin d'Ath les accompagne.

Goliath                                     Madame Goliath

Poids 129,5 kilos                     117,5 kilos
Taille 3,95 mètres                    3,90 mètres

Cinq personnages exercent la police autour du couple. Les deux hommes de feuilles sont attestés depuis 1749; le diable Magnon fait reculer le public avec sa vessie de porc. Les chevaux Diricq, disparus en 1850, sont revenus dans le cortège en 1981.

 

Les membres du Conseil communal marchent dans le cortège depuis le moyen âge. A partir de 1715, ils sont sur le char de la Ville. Au 19ème siècle, ils suivent à pied avant que les calèches n'apparaissent (1899).